Chorale Man’Hou

La chorale « Man’Hou ? » a 20 ans

 

Il était une fois, un prêtre nommé José Gierkens, en charge des paroisses de Rocourt St-Joseph et St-Léon. Œuvrant depuis quatre ans et proche de ses paroissiens, il se rendit compte d’un certain potentiel musical en animation liturgique au sein des jeunes parents. C’est ainsi que quelques-uns d’entre nous se réunirent un soir de septembre 2002 à l’église St-Joseph pour répéter sous la bienveillance de notre cher curé. Grâce à la guitare et au trombone, le ton est donné aux sept, huit choristes.

Ça y est, c’est parti pour notre première messe à St-Léon, un samedi soir d’octobre. Pas toujours très sûr, on se lance sur un coup de tête. Arrivé au Gloria à quatre voix, patatras ! On en rigole, l’assemblée est indulgente, ouf, merci ! Nous voici vingt ans après et toujours maintenant, on se demande qui sont ces illuminés ? Man’Hou ? C’est qui, c’est quoi ? Une famille d’amis en recherche perpétuelle de ce Dieu d’Amour. Souvent au service de notre Église en UP « Les Douze », nous aimons aussi chanter l’Amour des couples qui s’engagent dans la vie. Et parfois un challenge d’un concert à l’opéra par exemple ! Nos répétitions se déroulent toujours le mardi à 20h en l’église St-Joseph et se terminent bien souvent par un moment gastro-œnologique pour fêter nos anniversaires. Mais la chorale c’est aussi de l’entraide, une ouverture vers les autres groupements (catéchismes, St-Vincent de Paul, Harmonie de Liers, etc …). Bref, que l’on soit seul ou en famille, nul en musique ou doué, jeune ou plus âgé, … quel plaisir de se retrouver ensemble pour faire C(h)œur.

Nous aurons le plaisir de fêter ensemble les 20 ans de la chorale lors de l’eucharistie du

samedi 15 octobre à 17h30 à St-Léon.

Un petit verre d’amitié vous sera offert après celle-ci.

Merci à vous de nous avoir écoutés et soutenus durant ces belles années.

 

Benoît GEELEN.

 

Pour vous en avant-première, nous vous partageons notre nouveauté : le logo « Man’Hou ? » :

Une clé de sol – Un point d’interrogation – Des notes de musique.

Et « Man’Hou ? »… Ouvrons la Bible au chapitre 16 du livre de l’Exode (v. 14 à 18). Avec Moïse et Aaron à leur tête, les Hébreux sont donc dans le désert après avoir quitté l’Egypte et franchi la mer des Roseaux. “… au matin il y eut autour du camp une couche de rosée. Quand cette couche de rosée se leva, le désert était recouvert de quelque chose de menu, de granuleux, quelque chose de menu, comme le givre sur la terre. Les Israélites regardèrent et se dirent l’un à l’autre : « Man’Hou ?  Qu’est-ce que c’est ? ». Car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit : « C’est le pain que le SEIGNEUR vous donne à manger. Voici ce que le SEIGNEUR a ordonné : que chacun en recueille ce dont il a besoin, un omer par tête, selon le nombre de personnes à nourrir ; chacun en prendra pour ceux qui sont dans sa tente. » Les Israélites firent ainsi ; ils en recueillirent les uns plus, les autres moins. On mesurait ensuite avec l’omer celui qui en avait plus n’avait rien de trop, celui qui en avait moins n’en manquait pas. Chacun recueillait ce dont il avait besoin. La manne n’est toujours pas nommée, mais on commence à y voir un peu plus clair : d’une part, il s’agit d’une substance granuleuse, plus loin, le récit la décrira comme ressemblant à de la graine de coriandre blanche, et ayant le goût d’un gâteau au miel”; d’autre part, il s’agit de quelque chose de complétement nouveau pour les Israélites qui se demandent « Qu’est-ce que c’est Man’Hou ?».  Enfin, autre indication importante, il semble que le ramassage et la répartition de cette nourriture providentielle doivent se faire de façon égalitaire :

Chacun ramasse selon ses capacités et reçoit selon ses besoins . »

Voilà un beau projet communautaire !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.