Assemblée

Première évidence : nous sommes là, nous sommes réunis – et ce n’est pas rien de le constater.

C’est que l’eucharistie, la messe, est d’abord un rassemblement, une convergence. Comme les apôtres au lendemain de Pâques réunis au Cénacle pour accueillir la visite de Jésus Ressuscité. Notre rassemblement n’est ni accidentel, ni pragmatique ou fonctionnel : il tient à nos gènes d’être chrétiens. De tout temps et en tous lieux, en toutes petites communautés ou en grandes assemblées, selon les circonstances, en période de persécution ou d’essor, les disciples du Christ ont toujours tenu à ne pas rater le rendez-vous de cette famille du cœur qu’est l’Église. Un chrétien des premiers siècles s’exclamait : « Sans le rassemblement dominical, nous ne pouvons pas vivre. »

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.